Hanieh Fattahi est choisie pour le programme Minerva Fast Track de la Société Max-Planck
Hanieh Fattahi est choisie pour le programme Minerva Fast Track de la Société Max-Planck

Hanieh Fattahi

2017

La professeure Hanieh Fattahi, physicienne au Laboratoire de physique de l’attoseconde à l’Université Ludwig-Maximilians de Munich et à l’Institut Max-Planck d’optique quantique, a été sélectionnée pour participer au programme Minerva Fast Track de la Société Max-Planck.

Le programme soutient annuellement deux scientifiques exceptionnelles au niveau postdoctoral dans les domaines de la chimie, de la physique et des technologies pour les aider à préciser leur plan de carrière.

Comme le suggère son nom, le programme aide les chercheuses à former leur propre équipe de recherche. Dans la première phase du programme, un poste d’une durée de trois ans est offert par la Société Max-Planck aux chercheuses sélectionnées; celles-ci passent notamment un séjour prolongé dans un institut de recherche de renommée internationale. Hanieh Fattahi a ainsi travaillé au sein du groupe de recherche du professeur Sunney Xie à l’Université Harvard (Boston, États-Unis) pendant un an à partir de juin 2017. Elle est ensuite retournée à l’Institut Max-Planck pour fonder son propre groupe de recherche.

Depuis 2016, elle est coordonnatrice de l’IMPRS-APS, ainsi que membre du Centre Max-Planck pour la photonique extrême et quantique à Ottawa.

Dans le cadre du programme Minerva, Hanieh Fattahi et son équipe ont élaboré un outil de microspectroscopie novateur pour l’imagerie sans étiquette d’échantillons biologiques. Le nouvel outil combine la spectroscopie Raman stimulée par femtoseconde et la détection avec résolution de champ pour parvenir à distinguer plus finement l’empreinte moléculaire. Cette méthode avant-gardiste permettra d’améliorer la détection précoce des cellules cancéreuses in vivo.